Les poètes du monde entier se sont réunis à Bruxelles.

Le XIe Festival mondial de poésie «La lyre immigrée 2019» a ouvert ses portes au Centre culturel et scientifique de Russie à Bruxelles. La soirée musicale et poétique «Lyre à Bruxelles» s'est avérée solennelle, mais à la fois confortable et chaleureuse, car tous les gens rassemblés dans la salle parlaient la même langue: langue de l’art et de la poésie.

Compressed file

Les organisateurs du Festival et de nombreux invités venus de divers pays, y compris l'Australie, ont lu leur propre vers en russe et dans d'autres langues, par exemple en français, en portugais et en chinois.

Inaugurant cette soirée, la directrice du Centre culturel et scientifique de Russie à Bruxelles  Vera Bunina a souhaité plein succès à «La lyre immigrée» et a rappelé que la plus grande bibliothèque en langue russe du Benelux se trouve au CCSR. Avant le début de la soirée poétique, le directeur du Festival et le rédacteur en chef du magazine «La lyre immigrée» Alexander Melnik a contribué au réapprovisionnement de la bibliothèque et lui ont remis un recueil de poèmes des participants au Festival.

Selon Melnik, «La lyre immigrée» a pour tâche principale d'unir des poètes du monde entier sur la base de la langue et de la poésie russes. Au cours des 11 années d’existence du Festival, des milliers de personnes vivant dans différents coins du monde se sont connues.

Les soirées de poésie multilingue, qui ont lieu chaque année en Belgique, sont devenues si populaires parmi les poètes européens qu’une sélection spéciale a été organisé pour y participer. Cette année parmi les participants figuraient le président de la Société des poètes de France, Jean-Charles Dorge, l'organisateur d'un grand festival de poésie au Portugal, Fernando Cabrita, le président de l'Association des écrivains belges Martin Rouare, et bien d'autres.

Grâce aux efforts des organisateurs du Festival, la poésie russe dans le monde (surtout en Europe et en Afrique du Nord!) gagne le terrain. L'un des participants de l’édition 2017, le poète marocain Said Tigraoui, organisateur d'un grand Festival international à Marrakech, impressionné par «La lyre immigrée», a dédié cette année son Festival à la poésie russe.

Le programme du Festival est disponible ici. Les activités auront lieu dans différentes villes de Belgique et à Paris.