Une exposition dédiée à la Deuxième Guerre Mondiale s’ouvre au sein du Centre culturel et scientifique de Russie à Bruxelles

Compressed file

Avec le soutien de l’ambassade de Russie en Belgique, nous avons rassemblé des documents, des faximilés et des photos qui nous aident à comprendre les raisons du plus grand conflit militaire de l’histoire de l’Humanité, en éclairant les causes de la faillite de la création d’une large coalition anti-hitlerienne avec la participation de l’URSS, ainsi que la logique des actions de la direction soviétique dans le contexte international de l’époque.

Compressed file

En ouvrant l’exposition, Véra Bunina, la directrice du Centre Russe à Bruxelles, a souligné l’unicité des documents de 1938-1939 nous traduisant les événements dramatiques de la veille de la Deuxième Guerre Mondiale. Les décourvir et les consulter à Bruxelles est une ocasion rare, voire unique.

D’après Violetta Tchurakova, l’attaché de presse de l’ambassade de Russie en Belgique,  l’exposition a pour but de nous rappeler la réalité des faits ayant eu lieu en 1939, juste avant l’attaque allemande de la Pologne. Il est important de transmettre des informations objectives sur ce sujet au large public européen.

Le célèbre diplomate soviétique Andreï Gromyko était une des personnalités politiques clé de cette période. C’est pourquoi le Centre Russe présente encore une exposition dédiée à son 110e anniversaire.

 

Andreï Gromyko est connu pour ses talents inégalés en diplomatie, pour son aptitude de faire propulser les intérêts de notre pays, pour sa participation dans les négociations cruciales et des événements du XXe siècle. Diplomate puis Ambassadeur soviétique aux Etats-Unis pendant la guerre, il a contribué à l’ouverture du « Deuxième front » en Normandie et a préparé les conférences de Téhéran, Yalta et Potsdam. Il était aux origines de la formation de l’ONU, en 1946 il est devenu le premier Représentant soviétique auprès de cette organisation internationale. Pendant presque trois décennies - de 1957 au 1985 - Gromiko dirigeait le Ministère des Affaires Étrangères de l’URSS. Le résultat de son travail sont des dizaines d’arrangements bilatéraux et plurilatéraux.

La soirée commémorative s’est terminée par la projection d’un des plus connus films russes des années 2000 où la guerre et la science fiction se marient: «Nous venons du future». Au centre de l’histoire cinématographique sont quatre jeunes russes, nos contemporains, qui font de «l’archéologie noire» sur les champs de bataille et soudain se retrouvent en 1942, au milieu des combats acharnés près de Leningrade.

Si vous n’avez pas pu être avec nous pour cette soirée, ce n’est pas grave. Dant la nouvelle saison, Le Centre Russe organisera beaucoup d’autres évènements intéressants. Vous pouvez les consulter sur notre site web dans la rubrique «Annonces» ou bien dans le calendrier.