La délégation du Centre russe a rendu hommage au Soldat inconnu

Le 3 décembre, le Jour du Soldat inconnu, à Liège, la délégation du Centre russe à Bruxelles a pris part à des cérémonies commémoratives consacrées aux soldats soviétiques tombés au combat.

La dérectrice du Centre, Vera Bunina, ainsi que l'attachée de presse de l'Ambassade de Russie en Belgique, ont déposé des gerbes au mémorial de Kuant et au «Mur des fusillés», situés dans la citadelle de Liège. Ici reposent les restes de prisonniers de guerre de différents pays qui ont été abattus par les Allemands de 1942 à 1944. Pendant la Seconde Guerre mondiale, dans cette citadelle il y avait une prison dans laquelle des prisonniers étaient détenus. 415 personnes y ont été tuées, dont 14 prisonniers de guerre soviétiques.

Sur chaque tombe se trouve une croix en béton de couleur blanche sur laquelle est fixée une plaque de bronze avec le nom en français et la date d'exécution.

Le discours de Vera Bunina au mémorial s’est avéré très émouvant:

«Aujourd'hui, le 3 décembre, le Jour du Soldat inconnu, nous voulons honorer la mémoire de nombreux héros inconnus, dont nous établissons actuellement les noms, qui ont combattu en Belgique. Ils sont arrivés ici de différentes manières. Générallement, ce sont des personnes actives qui ont fui des camps de concentration et  qui ont continué la lutte aux côtés des combattants de la résistance belge. Il y a beaucoup de tombes ici. Beaucoup de gens sont morts pour qu'il y ait la paix sur la terre, pour la liberté, pour la libération de l'Europe du nazisme. Et aujourd’hui, ils  ne disparaissent  pas de notre mémoire, mais au contraire, nous faisont tout pour découvrir l’identité de ces personnes et pour perpétuer leur mémoire. Nous les remercions pour l'exploit qu'ils ont accompli, pour leur endurance, leur courage, leur héroïsme. Ils resterons à jamais dans nos cœurs.»