Le Centre Russe de Bruxelles a diffusé un concert de l'Orchestre symphonique du théâtre Mariinsky dirigé par Valery Guergiev

C'était le dernier événement dédié au Jour de la Victoire

L'orchestre Mariinsky a interprété la symphonie de Leningrad de Dmitry Shostakovich ainsi que la sixième symphonie de Sergei Prokofiev pour le public du Centre Culturel et Scientifique de Russie à Bruxelles, du BOZAR et du projet "Restez chez vous avec les Saisons Russes".

Une conférence de presse s'est tenue avant la diffusion du concert final. Alexander Tokovinin l'ambassadeur de la Fédération de Russie auprès du Royaume de Belgique , Eleonora Mitrofanova, la directrice de la Rossotrudnichestvo , Valery Gergiev, le directeur général et artistique du Théâtre d'État Mariinsky, Alexei Lebedev, le directeur du projet culturel international "Saisons Russes" y ont assisté. Paul Dujardin, du Bozar et Vera Bunina, directrice du Centre Culturel et Scientifique de Russie à Bruxelles. "Ce concert est le point culminant du programme des saisons russes en Belgique cette année. Il célèbre aussi l'anniversaire de la victoire, que nous célébrons tous", a souligné Alexander Tokovinin.

«La performance de la Symphonie de Léningrad est extrêmement importante pour nous, c'est l'accord final de la semaine consacrée à la Victoire de la Grande Guerre patriotique. L'œuvre est dédiée au courage et à l'héroïsme des habitants de Leningrad assiégé. La performance devait avoir lieu au BOZAR dans le cadre des Saisons Russes en Belgique. Dans le contexte actuel, cette performance a du se dérouler en ligne. Je suis reconnaissant à tous d'avoir réussi à réaliser un projet commun même dans les conditions actuelles », a déclaré Alexey Lebedev lors d'une conférence de presse.

Paul Dujardin a exprimé sa gratitude à Valery Gergiev. «Nous ne pouvions même pas penser qu'en l'année du 75e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe, nos sociétés devront à nouveau faire face à un test aussi grave qu'une pandémie. Par conséquent, la pertinence de ce programme est aujourd'hui aussi élevée que jamais auparavant. Bruxelles n'est pas un endroit aléatoire pour accueillir ce programme. Cette ville est sortie des cendres de la Première Guerre mondiale et est devenue un important centre de diplomatie et de dialogue interculturel, dont l'importance se consolide grâce à de telles initiatives", a déclaré M. Dujardin.

Valery Gergiev a, quant à lui, rappelé l'histoire de la création de la Symphonie de Léningrad. Elle a résonné pour la première fois dans la ville assiégée de Leningrad et est devenue un symbole de la ville insoumise. Le célèbre chef d'orchestre est convaincu que la musique possède des propriétés particulières. Elle joue le rôle d'un pont entre les personnes de différents pays. «Les musiciens ont toujours la possibilité de compter sur le pouvoir de la musique. Et dans une situation telle que celle d'aujourd'hui, musiciens et créateurs sont la seule forme possible de pont entre les peuples, les pays et les cultures. Les musiciens de différents pays n'ont pas besoin de parler plusieurs langues pour entrer en contact et pour être sur la même scène. Le public n'a pas d'importance si l'orchestre russe joue de la musique française ou l'orchestre belge de la musique russe. Je suis sûr que nous sortirons de cette crise, et je suis heureux que le génie de Chostakovitch et de Prokofiev puissent nous élever dans ces circonstances », a déclaré Valery Gergiev.