L'Assemblée Chorale Russe Internationale à Bruxelles

Le projet «Concerts et performances en ligne»

L'année dernière, des chœurs de Belgique et de France, qui se sont rencontrés au Centre culturel et scientifique de Russie à Bruxelles, avaient marqué le début de l'Assemblée Chorale Russe Internationale à Bruxelles - une tradition d'échange d'expériences artistiques et de concerts communs. Les difficultés rencontrées par tous les pays cette année en raison de la pandémie n’ont pas empêchés d'ecouter à nouveau les chansons russes - étant donné les restrictions existantes- sous la forme d'un concert de gala virtuel. 

Ainsi, pour la deuxième année consécutive, l'Assemblée Chorale Russe Internationale à Bruxelles, sous la direction musicale du maestro Andrei Chevtchouk et sous le patronage du célèbre chanteuse Lyubov Kazarnovskaya, a eu l'occasion non seulement d'accueillir des choeurs amateurs, unis par l'amour de la musique, de la culture et de la langue russes, mais aussi des invités d'honneur - «Maîtres du chant choral », Grand chœur académique du Centre russe de télévision et de radio sous la direction de l'artiste du peuple de Russie L.Z. Kontorovich.

Lors du concert de gala dédié cette année au 75e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale, le public a pu ecouter des chœurs de 8 pays: Allemagne, Australie, Belgique, France, Luxembourg, Pays-Bas, Pologne et Russie.

La II Assemblée Chorale Russe Internationale à Bruxelles a réuni 13 chœurs: le grand chœur académique du Centre russe de télévision et de radio "Maîtres du chant choral" sous la direction de l'artiste du peuple de Russie L.Z. Kontorovich, chœur PROXENOS de MGIMO (Moscou, Russie), chœur "Consentement" (Pays-Bas), chœur "OTRADA" (Anvers, Belgique), chœur «Dustyesky» ( Australie), chœur «CAPPELLA MUSICAE ANTIQUAE ORIENTALIS» (Poznan, Pologne), chœur d’enfants du Conservatoire Rachmaninov (Paris, France), chœur «Harmonie» (Trèves, Allemagne), chœur «Passionata» du Conservatoire d’Aniere (France ), chœur «Razdolyé» (Luxembourg), chœur «Les hommes» (Pays-Bas), chœur du CCSR à Paris (France), chœur d’enfants «La Fiamma» (Moscou, Russie).

Tous les chœurs espèrent se rencontrer l'année prochaine sur la scène du CCSR à Bruxelles pour faire plaisir au public avec le nouveau répertoire de musique chorale russe, ainsi que chanter ensemble dans un seul chœur de l'Assemblée lors du concert de gala, continuer à préserver et populariser la langue russe et la culture russe grâce au chant choral, établir et élargir les contacts artistiques, participer aux master classes. Il est également prévu d'organiser un concert virtuel et une table ronde sur l'échange d'expériences pour ceux qui participeront à l'Assemblée à distance.

Le chant choral, sous toutes ses formes, est un élément important du patrimoine culturel immatériel russe. Élément symbolique et fierté de la culture russe, il a dès le début joué un rôle particulier dans l'unification des compatriotes russes à l'étranger. Dans tous ses genres, qu'il s'agisse de chants d'église, de musique classique, populaire ou de folklore, le chant choral reste à ce jour un puissant moyen de préserver et de populariser la culture russe, et en particulier la langue russe, en élargissant les contacts créatifs et en travaillant dans le domaine de la diplomatie publique. La tenue de l'Assemblée Chorale Russe Internationale à Bruxelles a attiré l'attention du grand public sur l'héritage choral russe en France, en Europe et sur d'autres continents, sur les différentes traditions de la performance chorale russe, ainsi que sur les genres peu connues, commencant par la musique cléricale et les fragments de pièces d'opéra classiques et  jusqu’aux adaptations de romances et de chansons populaires contemporaines.​