L'icône « La Vierge de Iaroslav » à Bruxelles

La conférence a été donnée sur le portail du Centre culturel et scientifique de Russie à Bruxelles.

Le 5 novembre 2020, la conférence « L'Icône l'Intercession de la Mère de Dieu: l'histoire d'une célébration orthodoxe » a été donnée sur le portail du Centre culturel et scientifique de Russie à Bruxelles.

 Olga Kalinina, professeur d'histoire de l'art, d' art mondial, de peinture et de composition à l'école d'art de l'oblast (région) de Iaroslavl, a présenté les traditions et l’art des icônes orthodoxes.

En Russie, la fête de l'Intercession est célébrée depuis 1164, lorsque régnait encore le Prince André Bogolioubski. Un an plus tard, en 1165, Saint-André Bogolioubski construit une église sur la rivière Nerl et donne l'ordre de la nommer en l'honneur de l'Intercession. Depuis les temps anciens, les chrétiens orthodoxes se rendaient en ce grand jour à l'église avec leur famille afin de prier la sainte Vierge, protectrice des croyants et demandant à son Fils de nous accorder la paix et la miséricorde. En Russie, le jour de l'Intercession ouvrait la saison des mariages. Il y avait alors une croyance selon laquelle célébrer son mariage en ce jour lui garantit la protection divine. Ce jour-là, les jeunes filles célibataires se rendaient à l'église pour y allumer un cierge et prier la Vierge Marie; on croyait que celle qui allumerait la première un cierge pour la Vierge serait également la première à se marier.

Il est intéressant de noter que la célèbre Cathédrale Saint-Basile-Le-Bienheureux de Moscou, construite par le tsar Ivan le Terrible sur la Place Rouge, est aussi appelée la Cathédrale de l'Intercession-de-la-Vierge.

À la fin de la conférence, Olga Vladislavovna a présenté une exposition intitulée « La Vierge moderne de Iaroslavl: la renaissance d'une traditio ». Cette exposition d'icônes est l'œuvre de l'atelier de la famille Kalinine, constituée d'Alexander, Olga, et de leur fille Vera.

Alexander et Olga sont membres de l'Union des artistes de Russie du département « Art religieux » depuis 2007. Ils ont réalisé des icônes pour l'iconostase des églises renouvelées de Moscou, Iaroslavl, Rybinsk et Iekaterinbourg.

C'est surtout l'école d'iconographie de Iaroslavl qui attire les artistes, son âge d'or remontant aux 16-17ème siècles. Cette école se caractérise par une palette de couleurs vives et gaies, par un savoir décoratif, par la finition de bijoux avec des détails en or. Les peintres d'icônes font revivre les techniques de travail du temps des coopératives, lorsque l'isographie de Iaroslavl fonctionnait d'après un modèle, au sein duquel chacun avait sa tâche dans la réalisation d'une icône.