Le Centre culturel et scientifique de Russie à Bruxelles a organisé la conférence «Compositeurs russes en exil»

Centenaire de «l'Exode russe»

Le 12 novembre, le Centre culturel et scientifique de Russie à Bruxelles a organisé la conférence « Compositeurs russes en exil », consacrée au destin des compositeurs russes ayant quitté la Russie après la révolution de 1917.

L'auteur et le modérateur de cette « conversation musicale » était le chef d'orchestre Andreï Chevtchouk aussi connu comme directeur artistique de représentations d'opéra lors de festivals, superviseur de l'association de chorales. Il a travaillé en Russie, en France, en Belgique, en Allemagne et dans d'autres pays et ce, pendant plus de vingt ans.

Les conversations autour de la musique, les concerts et les conférences qu'il prépare pour le public sont toujours accompagnés d'histoires intéressantes, de références historiques exceptionnelles, de photographies d'archives et de vidéos de inestimable.

La conférence musicale est ponctuée par des récits biographiques et d'excursions émouvantes dans la vie de célèbres compositeurs russes come: Prokofiev, Rachmaninov, Stravinsky, Glazounov, Liapounov et Grétchaninov. Le maestro nous a également fait découvrir les destins tumultueux de compositeurs moins connus de la « première vague » d'émigration: Tcherepnine, Medtner et Kedrov, ayant tous apporté une grande contribution au développement de la culture dans le monde, malgré cette période difficile.

En novembre, le Centre culturel et scientifique de Russie à Bruxelles consacre la plupart de ses événements à la commémoration du 100e anniversaire de l’ «Exode russe », qu'il faut considérer, tout d'abord, à travers le prisme des destinées humaines, qui ont été marquées par les événements tragiques de la guerre civile en Russie.

Le coup d'État de 1917 a non seulement bouleversé le cours de l'histoire du vaste empire russe, mais il a également eu un impact significatif sur différents aspects de la vie d'autres pays, principalement dans le domaine de la culture.